Elmatica: anticiper sur la vision d'une chaîne d'approvisionnement entièrement numérique

March 26, 2019 Judy Warner

 

Alors que j'assistais à l'IPC APEX de San Diego il y a peu, j'ai eu le privilège de rencontrer et d'interviewer Didrik Bech, PDG d'Elmatica. Chaque année, je profite en effet de cette convention pour proposer bénévolement mes services de reporter invité pour Real Time with IPC. J'ai ainsi l'occasion de faire des rencontres très intéressantes et d'échanger avec les leaders de notre secteur, comme Didrik Bech. Suite à cette discussion, j'ai demandé à Didrik Bech de m'accorder une seconde interview, cette fois destinée au public OnTrack, afin que vous puissiez vous aussi découvrir ce fascinant fournisseur de circuits imprimés venu de Norvège. Elmatica est présent dans plus de 30 pays et utilise une approche orientée données pour assurer une transparence totale à ses clients. L'entreprise œuvre activement à l'adoption d'une chaîne logistique entièrement numérique.

 

Didrik Bech, PDG d'Elmatica

 

Judy Warner : Pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours professionnel ainsi que sur l'histoire d'Elmatica et le modèle sur lequel votre entreprise est basée ?

Didrik Bech : Elmatica a été fondé en 1971 à Oslo, en Norvège. À l'origine, nous étions une entreprise de conception de circuits imprimés, puis nous avons commencé à proposer des services de fabrication. Enfin, nous avons choisi de nous consacrer uniquement au courtage de circuits imprimés. Notre rôle est de prendre en charge les processus d'achat de nos clients tout en offrant une transparence totale à nos partenaires et en protégeant les intérêts de chaque partie lors des transactions. Cela signifie aussi que nous sécurisons le processus de développement de produit de nos clients en mettant à la disposition de ces derniers notre savoir-faire en termes de conseil, d'achat, de fabrication et de logistique.

Nous accompagnons nos clients tout au long du processus de développement de leurs produits, depuis la recherche d'idées, pendant laquelle nous les conseillons, jusqu'à l'étape de conception. Lors de cette dernière étape, nous définissons des normes, nous évaluons les coûts, nous contrôlons le premier prototype et nous nous assurons que le bon fabricant a été choisi et que la conception est conforme au produit fini. Nos systèmes assurent un suivi automatique de toutes les communications et analysent plus de 100 caractéristiques pour chaque circuit imprimé, et cela transparaît dans chaque devis. Nous offrons à nos clients plus que de belles présentations PowerPoint et des documents marketing. Nous leur garantissons une transparence totale en leur expliquant toujours ce que nous faisons, quand nous le faisons et comment nous le faisons. Tous ces renseignements sont intégrés à notre chaîne logistique numérique, car c'est ainsi que nous nous employons à garantir la bonne conception du produit de nos clients.

Il y a huit ans, j'ai eu l'honneur de rejoindre l'entreprise et je suis aujourd'hui le troisième PDG qu'a connu Elmatica en 48 ans d'activité. L'héritage et la culture de cette entreprise sont deux piliers essentiels, que nous devons protéger et continuer à développer afin de nous préparer aux opportunités technologiques qui se présenteront à nous dans les années à venir. Au cours de ces huit dernières années, Elmatica a développé de nouvelles capacités liées à la technologie de l'information. Cela n'aurait pas été possible sans des collaborateurs extrêmement compétents et des dirigeants tournés vers l'avenir.

La plupart des entreprises voient leurs équipes évoluer année après année. Chez Elmatica, ces changements sont très rares. Cette stabilité ainsi que la passion qui nous anime sont perçues par nos clients. Et bien sûr, nous aimons faire preuve d'originalité, comme lorsque nous avons créé notre premier film d'entreprise, librement inspiré du film culte Arnaques, Crimes et Botanique. Nous ne sommes pas des têtes pensantes qui parlent pour ne rien dire.

J. Warner : Pourriez-vous nous expliquer ce qu'est un courtier en circuits imprimés et nous présenter les services proposés par Elmatica ?

D. Bech : Certaines personnes confondent le rôle d'un intermédiaire avec celui d'un vendeur. Un vendeur achète des biens, les ajoute à son stock, puis les revend à un ou plusieurs clients. À l'inverse, un intermédiaire achète uniquement des biens après avoir reçu la commande d'un client, en particulier s'il s'agit d'un produit très spécifique. En tant que courtier en circuits imprimés, nous sommes la main tendue par le client au fabricant. À ce titre, nous simplifions le processus d'achat et garantissons à nos clients une transparence totale en ce qui concerne la documentation, les données et la conformité.

La transparence et l'accès en temps réel aux données sont aujourd'hui au centre de toutes les conversations, et pas seulement dans le secteur des circuits imprimés. Lorsque vous achetez des œufs, vous vous renseignez désormais sur leur provenance et vous cherchez à savoir s'ils sont bio, s'ils sont issus de l'agriculture durable, si le producteur est certifié et si les poules ont été élevées en plein air. Vous avez sans doute certaines attentes en ce qui concerne votre alimentation, mais vous devez faire confiance à des certifications et des acteurs indépendants car vous n'avez ni le temps ni les connaissances nécessaires pour effectuer ces recherches vous-même. Eh bien, il en va de même pour les circuits imprimés : vous avez envie de savoir ce qu'il se passe et vous souhaitez que ces informations soient intégrées à votre chaîne logistique. C'est là que nous intervenons.

Chez Elmatica, nous avons divisé nos services en quatre catégories : le conseil, l'achat, la fabrication et la logistique. Par expérience, nous savons que lorsque nous sommes impliqués dès le début du processus de développement du produit, l'effet est bénéfique pour tous les acteurs du projet. En effet, cela nous donne l'occasion de résoudre les problèmes de conception, choisir les bonnes technologies et créer la conception idéale pour le produit. Notre objectif est de garantir l'intégrité du processus d'achat du client, mais aussi de permettre aux fabricants de donner leur avis sur les défis liés à la conception.

J. Warner : Vous travaillez avec de nombreux concepteurs de circuits imprimés. Quels sont les défis auxquels ceux-ci sont fréquemment confrontés et comment Elmatica les aide-t-il à les surmonter ?

D. Bech : Chaque mois, nous adressons à des fournisseurs sélectionnés plus de 900 commandes, qui incluent environ 250 nouveaux numéros de composants. Nous ne pourrions pas accomplir tout cela sans une coopération quotidienne entre les équipes d'ingénierie de multiples fournisseurs, nos clients et Elmatica, ni sans une connaissance intrinsèque du produit à concevoir et les capacités de chaque fournisseur.

Chaque jour, nous nous trouvons face à des questions liées à la conception en vue de la fabrication, à l'impédance, aux empilements de couches, à la conception flexible, à la gestion thermique, à la conception d'alimentation, aux tolérances mécaniques ou encore aux tolérances relatives aux éléments en cuivre. Nos clients nous demandent souvent de les aider à trouver le meilleur empilement en fonction de leurs matériaux, à identifier les capacités de fabrication nécessaires en fonction de la dimension des vias ou pastilles, à connaître les différentes façons de définir les vias (ouverts, totalement remplis ou recouverts) ou à corriger une erreur dans la netlist après la modification manuelle des fichiers Gerber ou des fichiers Gerber/Excellon avec des fichiers ODB++.

Et cela sans compter les spécifications contradictoires des fichiers Gerber et des documents texte, qui sont un problème récurrent. Leur apparition régulière nous a d'ailleurs amenés à créer CircuitData, un langage commun et open source que nous appliquons à toutes les spécifications.

J. Warner : Votre entreprise est établie en Norvège. Quelles sont les zones géographiques où Elmatica est présente et comment y offrez-vous vos services (équipes de vente régionales ou locales) ?

D. Bech : Notre siège social se trouve en Norvège, mais nous avons des équipes aux quatre coins du monde, de l'Europe à la Chine en passant par l'Afrique. Nous sommes ainsi en mesure de proposer nos services dans 38 pays répartis sur les cinq continents. Placée de façon stratégique, notre équipe de vente assure un suivi régulier auprès de nos clients et se déplace au gré des besoins. Aujourd'hui, les données occupent une place centrale dans notre monde et le système que vous utilisez est tout aussi important que votre localisation.

Chez Elmatica, nous avons développé notre propre logiciel, qui nous permet, entre autres, d'enregistrer les articles, de traiter les demandes, de contrôler les capacités de chacun et d'assurer un suivi des communications. Notre système est ainsi capable d'analyser automatiquement plus de 108 paramètres par demande afin de déterminer le coût et le délai, et d'identifier le fabricant idéal. Notre prochain système pourra contrôler plus de 1 000 paramètres.

J. Warner : Elmatica a développé une plateforme logicielle open source qui aide les utilisateurs à exprimer clairement l'intention de conception. Pourriez-vous nous expliquer quel est l'objectif de cette plateforme et ce qui vous a incité à la créer ? Comment complète-t-elle les fichiers Gerber, IPC-2581 ou ODB+ ?

D. Bech : Comme je l'ai déjà dit, les processus de fabrication des circuits imprimés ont gagné en complexité au fil des ans. En effet, toutes les spécifications numériques, mais aussi les dessins, les PDF et les informations ajoutées manuellement, sont lus et interprétés différemment par tous les acteurs de la chaîne logistique, ce qui peut entraîner des retards et des problèmes coûteux. L'utilisation d'un langage standardisé pourrait permettre de gagner du temps et de limiter les erreurs lors de la conception des cartes, de la création du devis et de la fabrication des circuits imprimés. CircuitData est une solution open source qui a le pouvoir de réunir les acteurs du secteur en appliquant le même langage aux spécifications, aux profils d'exigences des entreprises, aux notes de modification d'ingénierie et aux questions d'ingénierie.

Cette plateforme complète les fichiers qui sont échangés tout au long du processus, tels que les fichiers Gerber, ODB++ ou IPC-2581, en garantissant que les informations de fabrication sont complètes. CircuitData est une solution open source à laquelle chacun peut contribuer en nous aidant à développer ce langage ou en aidant le Conseil d'administration à s'assurer que celui-ci est en adéquation avec les besoins de notre secteur.

 

Interview vidéo de Didrik Bech par Judy Warner pour Real Time with IPC à l'occasion de l'IPC APEX Expo



J. Warner : Quelles tendances avez-vous vues se détacher dans le secteur de l'électronique et comment prévoyez-vous d'évoluer pour répondre aux besoins changeants de notre secteur au cours des 5 à 10 prochaines années ?

D. Bech : Nous savons tous que le futur sera axé sur les données et notre secteur évolue déjà vers une chaîne logistique entièrement numérisée. Rappelez-vous l'état actuel des choses : la chaîne logistique repose en partie sur la communication numérique, les PDF et le papier. Le processus de suivi et de contrôle est chronophage, et il est difficile d'exercer un contrôle total sur celui-ci ou d'en avoir un aperçu global. Avec une chaîne logistique numérique, nous aurons la possibilité de traiter un devis de façon numérisée, du début à la fin, grâce à l'automatisation, les interfaces de programmation (API) et l'intelligence artificielle (IA). Nous serons ainsi en mesure de traiter davantage de demandes en un temps réduit sans compromis sur la précision et sans avoir à renforcer notre équipe. L'impact sera bénéfique pour toutes les personnes impliquées dans le processus d'achat.

L'automatisation croissante des lignes de production nous permettra d'être plus efficaces et d'accorder une plus grande attention à d'autres tâches, ce qui nous aidera à offrir une nouvelle valeur ajoutée à nos clients. La chaîne logistique n'est plus seulement constituée de quelques contacts mais de chaînes complexes de concepteurs, de fabricants de composants, d'assembleurs, de fournisseurs, de distributeurs, d'usines et de sous-traitants. Et tous ces acteurs partagent en continu des données, que chacun doit ensuite s'efforcer de comprendre. Aujourd'hui, nous pensons qu'il est temps de remplacer ces PDF par une chaîne logistique numérique.

À ce sujet, nous avons récemment assisté à l'IPC APEX et nous avons été très intéressés par le discours de JB Straubel, innovateur, directeur de la technologie et co-fondateur de Tesla, qui nous a parlés de l'évolution de l'innovation et de la conception, et du problème du cuivre. L'innovation n'a cessé de s'accélérer au cours de la dernière décennie et ce phénomène ne devrait pas faiblir de sitôt. Les outils de conception et d'innovation, les circuits imprimés et les composants sont aujourd'hui si faciles d'accès que même des enfants peuvent se lancer dans la conception.

Découvrir comment Tesla s'est développé en tant que véhicule mais aussi en tant qu'entreprise ainsi que ce qu'ils ont appris au cours de ce processus est tout simplement fascinant. J'ai, à plusieurs occasions, parlé dans notre rubrique « The PCB Norsemen » pour PCB007 Magazine du problème du cuivre, et de la façon dont cette situation affecte notre secteur et comment nous pourrions y remédier.

JB Straubel de Tesla l'a très bien expliqué dans sa présentation : les matières premières pourraient devenir un enjeu majeur dans les années à venir.

La demande de matières premières, telles que le cuivre, le sulfate de nickel, le sulfate de cobalt et les composés du lithium, continuera à augmenter alors que ces ressources se feront plus rares. La seule certitude est que l'avenir nous apportera à la fois de nouveaux défis et de nouvelles opportunités. Chez Elmatica, nous sommes convaincus que ceux qui ne parviennent pas à monter à bord du train du numérique aujourd'hui auront des difficultés à rattraper ce retard plus tard.
 

About the Author

Judy Warner


Judy Warner has held a unique variety of roles in the electronics industry since 1984. She has a deep background in PCB Manufacturing, RF and Microwave PCBs and Contract Manufacturing with a focus on Mil/Aero applications in technical sales and marketing.

She has been a writer, contributor and journalist for several industry publications such as Microwave Journal, The PCB Magazine, The PCB Design Magazine, PDCF&A and IEEE Microwave Magazine and is an active member of multiple IPC Designers Council chapters.

In March 2017, Warner became the Director of Community Engagement for Altium and immediately launched Altium’s OnTrack Newsletter.
She led the launch of AltiumLive: Annual PCB Design Summit, a new and annual Altium User Conference.

Judy's passion is to provide resources, support and to advocate for PCB Designers around the world.

Follow on Twitter Follow on Linkedin Visit Website More Content by Judy Warner
Previous Article
Commercialisez plus rapidement vos produits grâce à l'équipe d'ingénieurs en interne de Bolt
Commercialisez plus rapidement vos produits grâce à l'équipe d'ingénieurs en interne de Bolt

L'entreprise Bolt a créé un incubateur de talents fondé sur l'ingénierie, entre hardware et software

Next Article
Jeune concepteur met son empreinte dans une société du secteur Mil Aéro
Jeune concepteur met son empreinte dans une société du secteur Mil Aéro

Comment une jeune conceptrice de circuits imprimés a donné à sa carrière un nouvel élan.