Comment envoyer la documentation la plus complète possible en production ?

 

 

La fin de l'étape de développement est toujours considérée comme un achèvement important. Vous venez de surmonter les derniers obstacles de votre projet de circuit imprimé, à savoir la sécurisation des quantités de nouveaux composants, la finalisation du test environnemental ou encore l'obtention de l'approbation de votre ingénieur spécialisée en conformité électromagnétique. Avec l'obtention de toutes les signatures, votre carte passe à l'état « validée » et il est temps de l'envoyer en fabrication. Le chemin permettant de transmettre les spécifications de la conception et de les traduire en un ensemble de fichiers exploitables par votre fabricant de circuits imprimés est censé être une ligne droite, mais ça n'est jamais le cas.

 

Un simple document manquant est susceptible d'interrompre le processus de production en brouillant la ligne conductrice entre vos spécifications et la description qui en est faite dans votre documentation. Le dicton « tout est dans le détail » prend tout son sens lorsqu'on l'applique à la documentation de fabrication et d'assemblage de votre circuit imprimé. Comme une source unique d'informations communique ce qui a été transmis au moment où le projet impliquait plusieurs parties prenantes, il est préférable de ne négliger aucun détail. Avec tous les outils à votre disposition pour naviguer dans ce processus post-conception et les sorties des fichiers de fabrication requis, votre objectif est de garantir que votre fabricant évite les conjectures susceptibles de l'amener à augmenter le montant du devis en raison de divergences, allonger le processus de production ou pire, fabriquer un circuit imprimé non-conforme. Pour traduire votre intention de conception de bits numériques en un bien physique, il est nécessaire de mieux connaître le contenu d'un package de documentation complet à destination de votre fabricant.

Les éléments essentiels des fichiers de fabrication

Du point de vue du fabricant, l'absence d'un ou de plusieurs documents auxquels les fichiers de conception font référence constitue un manquement grave. Une documentation de production incomplète risque fortement de retarder votre projet puisqu'il faudra consacrer du temps à clarifier et résoudre le problème. Voici ici la liste des catégories de fichiers de sortie que vous devez connaître :

 

 

 

 

 

Votre package de documentation de production doit non seulement être complet, mais vous devez garder en tête que votre fabricant demande à le recevoir sous un format généralement utilisable dans le secteur des circuits imprimés.

Les formats de fichiers acceptés les plus courants pour les conceptions de circuits imprimés sont : Gerber (norme RS-274-D ou norme étendue RS-274X), ODB++ et Excellon. La bonne nouvelle, c'est que la plupart des systèmes de CAO peuvent générer ou exporter vos données de conception dans l'un de ces formats. En outre, il est toujours utile de confirmer auprès de votre fabricant quels sont les fichiers de fabrication dont il a besoin et sous quel format il souhaite les recevoir avant d'envoyer quoi que ce soit. Cependant, sauf cas exceptionnel, il convient d'éviter de transmettre votre conception à votre fabricant au format de CAO utilisé en interne. Ce format à fichier unique est souvent illisible et inutilisable pour fabriquer votre carte.

Ce que vous devez fournir

Quel est le minimum à fournir ? Le minimum est susceptible de différer d'un fabricant à un autre, mais les documents souvent demandés au client pour être certains d'être sur la même longueur d'onde sont :

 

  • Les données du circuit imprimé qui comprennent :

    • les données Gerber,

    • les données de perçage,

    • les données de la netlist,

  • Les instructions pour la fabrication du circuit imprimé, notamment :

    • les tailles des emplacements et des trous,

    • le contour de la carte,

    • le poids de cuivre final,

    • l'épaisseur finale du circuit imprimé,

    • le revêtement de la surface,

    • les exigences en matière de sérigraphie,

    • les exigences en matière de masque de soudure.

  • La nomenclature (BOM) qui comprend :

    • les quantités,

    • les désignateurs de référence,

    • Description

    • la référence du fabricant.

 

Avec ces informations, votre fabricant peut vous fournir un devis suffisamment précis, avec une date de livraison estimée, et plus important encore, comprendre votre intention de conception et construire un circuit imprimé qui répond à vos exigences.

 

Ensemble de données de documentation complet (fichier de tâche de sortie)

 

Comment votre fabricant utilise-t-il ces données ?

Les cartes sont généralement fabriquées à l'aide d'outils de production en suivant environ 25 étapes contrôlées numériquement. Certains concepteurs pensent que les données de fabrication qu'ils transmettent, notamment les fichiers Gerber, pilotent directement certains aspects tels que le phototraceur, ou que les fichiers de perçage seront utilisés tels quels par la machine de perçage. Ce n'est cependant pas le cas et la panélisation le prouve parfaitement. Découvrons certains de ces facteurs.

L'empilement des couches

 

La première étape effectuée par votre fabricant avec l'ensemble des données que vous lui avez transmises consiste à les charger dans son système de FAO en vue de recréer votre modèle de circuit imprimé. Ce modèle sera la référence pour tout le processus de fabrication puisque le système convertit les fichiers d'images. Vos données doivent ainsi clairement spécifier les informations qui définissent la fonction de chaque fichier de l'empilement afin de déterminer précisément la couche supérieure, la couche inférieure, etc.

Les fichiers de perçage

Ce fichier spécifie les informations géométriques qui indiquent le matériau du circuit imprimé à supprimer et à plaquer. La machine de perçage doit être capable de lire les données géométriques qui doivent être standard et spécifiées par leur diamètre, les premières et les dernières couches, leur état de placage.

Le contour du circuit imprimé

Il est tout bonnement impossible de construire la carte sans connaître le contour du circuit imprimé et les zones qui le constituent. Le contour de votre circuit imprimé doit être fermé et continu, sans trous. Vous ne devez pas intentionnellement ajouter des trous afin d'éviter des duplications peu claires puisque votre fichier de perçage contient un motif de perçage bien défini.

Le schéma technique

Comme chaque fabricant utilise votre ensemble de données numériques comme entrée pour son système d'outils de production, il est nécessaire d'y inclure les schémas techniques réels, tels que les schémas mécaniques. En outre, même si ces schémas ne sont pas nécessaires au traitement numérique de votre circuit imprimé, ils peuvent être vérifiés manuellement par un technicien si besoin. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les schémas ne seront jamais utilisés comme un substitut de vos données numériques, qu'il s'agisse des couches de cuivre, des masques de soudure, des légendes, des motifs de perçage ou de tout autre motif de votre conception.

La netlist

Ajoutez toujours une netlist à votre package de documentation. Pourquoi ? En fait, une liste des fils vous garantira un transfert correct de votre conception vers le système de FAO. Après avoir renseigné vos données de fabrication dans le système de FAO, ce dernier générera en premier lieu une netlist à partir de l'image qui porte le nom de netlist de référence. En raison des erreurs potentielles dues au logiciel ou à l'opérateur, l'ingénieur de FAO compare souvent cette netlist de référence aux données de la tâche pour corriger le plus d'erreurs possible.

 

Évitez d'interpréter

Si vous utilisez un outil de conception de circuits imprimés avec lequel vous devez générer manuellement de la documentation de sortie, faites particulièrement attention aux fichiers que vous produisez et stockez-les de manière organisée dans un référentiel unique. Plus simplement : un package complet de documentation relative au circuit imprimé doit contenir l'ensemble des fichiers dont votre fabricant a besoin, tous organisés selon un format de fichier et une structure facilement interprétables qui ne laisse aucune place aux suppositions. Tout fichier redondant ou égaré trouvé par votre fabricant ne fera que ralentir votre processus de fabrication, et c'est bien la dernière chose dont vous avez besoin.

Vous souhaitez accélérer le flux de travail pour votre documentation ? Téléchargez notre livre blanc gratuit Une nouvelle ère pour la documentation des circuits imprimés afin de découvrir comment Draftsman® peut vous venir en aide dans votre processus de documentation des circuits imprimés.

 

 

 


 

Previous Article
Comment optimiser votre conception pour faciliter l'entretien de votre produit
Comment optimiser votre conception pour faciliter l'entretien de votre produit

Sans panne, pas besoin de réparation - malheureusement, tous les circuits imprimés doivent être réparés à u...

Next Article
Intégrité structurelle et défis posés par la conception de circuits imprimés flex-rigides
Intégrité structurelle et défis posés par la conception de circuits imprimés flex-rigides

Pliez votre circuit sans le casser ! Maîtrisez les exigences de la norme de conception IPC 2223C pour les c...

Commencez l’évaluation gratuite de Altium Designer. +1-800-544-4186

Faire un essai