Susy Webb s'exprime sur l'apprentissage en autodidacte, la réussite et les conférences sur la conception de circuits imprimés

熟練PCB設計者Susy Webbからのアドバイス

 

Susy Webb : je travaille pour Nodal Fairfield à Houston, dans le domaine de l’exploration pétrolière et du matériel de surveillance destiné aux environnements terrestres et océaniques. Les dispositifs que nous fabriquons sont installés dans une zone où ils captent des ondes énergétiques qui sont envoyées dans la terre avant de leur revenir. On peut ensuite interpréter ces ondes pour savoir si des dépôts de pétrole sont présents dans le sol d'une zone donnée.

 

Judy Warner : Depuis combien de temps concevez-vous des circuits imprimés et quel genre d'autres produits avez-vous déjà conçu ?

 

Webb : Je suis conceptrice de circuits imprimés depuis plus de 35 ans. J’ai travaillé dans des bureaux d'études et des sociétés qui concevaient des systèmes de mémoire, des cartes mères pour ordinateurs, des ordinateurs industriels, puis pour deux sociétés d’exploration pétrolière, comme c'est toujours le cas aujourd'hui. Je n'ai jamais cessé de stimuler mes propres ambitions, d'aller toujours plus loin et d'évoluer, j'aime les défis et l’apprentissage qui en découle. Je pense que toute personne qui s'implique dans un travail d'apprentissage permanent et qui veut évoluer dans le secteur deviendra un très bon concepteur. Sachez aussi que c'est à vous de prendre en charge cet apprentissage.

 

Ne vous attendez pas à ce que votre patron ou l'entreprise pour laquelle vous travaillez décide de vous envoyer à une conférence ou de vous donner à lire un article de magazine. J’ai beaucoup appris en allant aux conférences, et cela m’a apporté les bases nécessaires à mon évolution professionnelle. Je suis allée à tous les cours que je pouvais. J’ai un diplôme, mais pas en ingénierie, donc je savais que je pouvais soit apprendre seule en assistant à différents cours et conférences, ou retourner à la fac et obtenir un diplôme d'ingénieur. Honnêtement, je n’étais pas sûre d'acquérir les connaissances pratiques dont j’avais besoin en repassant un diplôme ; j’ai donc considéré les conférences comme un investissement pour ma formation, de la même manière que j'aurais payé des frais de scolarité.

 

 

Warner : Pourquoi pensez-vous que les gens sont réticents à voyager voire à dépenser leur argent personnel pour cela ?

 

Webb : Ils ne peuvent peut-être pas mettre d’argent de côté, ou n'ont peut-être pas conscience de l'importance que cela peut avoir sur la valorisation de leurs compétences ou de l'évolution de leur carrière. C'est assez fréquent de s'habituer à la culture d’une entreprise et de s’en tenir simplement aux méthodes de celle-ci en pensant avoir appris tout ce qu’il y a savoir. Ce n'est pas un problème si vous prévoyez de rester dans cette entreprise, mais que se passera-t-il si un jour vous êtes licencié ou si vous décidez de démissionner ? Je pense que les concepteurs doivent faire preuve de dynamisme dans leur carrière, ce qui implique l'achat de livres et d'outils de référence et d'assister à tous les événements possibles susceptibles de leur apprendre quelque chose.

 

 

Fairfield Nodal Matériel d'exploration pétrolière

 

 

Warner : Dites-nous, comment êtes vous devenue conceptrice ?

 

Webb : Beaucoup de cours, des relations, des livres et d'excellents tuteurs. J’ai acheté beaucoup de livres et d'articles que j'ai lus en surlignant certains passages. Des auteurs comme Bruce Archambault, Lee Ritchey, Todd routier, Henry Ott, Hall, McCall et Howard Johnson. J’ai lu certains livres plusieurs fois parce que je n’étais pas sûre d'avoir tout compris la première fois. Mais vous ne pouvez pas vous contenter de livres pour apprendre ; vous avez besoin de tuteurs pour clarifier les choses et répondre à vos questions pratiques. J’ai eu beaucoup de chance d'avoir des tuteurs comme Gary Ferrari et Rick Hartley, que j'ai pu rencontrer en participant à des conférences comme PCB West et IPC's APEX. Quand j’allais à une conférence, je pouvais leur poser des questions précises sur les techniques de DFM ou l'intégrité du signal, par exemple. Nous pouvions nous rencontrer et discuter de ces sujets dans le détail. J’ai également donné de mon temps et je fais partie du conseil d'administration d'IPC Designers Council. J’ai également intégré des comités qui développent des normes et autres certifications pour les concepteurs.

 

IPC est une organisation internationale, à laquelle des gens du monde entier peuvent adhérer et participer en tant que bénévoles. Je ne dirai jamais assez combien il est important de s’impliquer. J’ai rejoint le conseil d'administration d'IPC Designers Concil en 1998 et j'appartenais à la branche de Houston DC avant cela. Malheureusement, la branche de Houston n’est plus active aujourd'hui. Nous avons besoin de nouvelles personnes pour faire progresser les choses et s'investir. Lorsque les mêmes personnes exercent une même fonction depuis longtemps, il faut de nouvelles personnes pour prendre le relai et amener du changement. Je pense que les gens hésitent parce qu’ils ont peur de se retrouver à faire trop de choses, ce que je peux comprendre. Cependant, il suffit de répartir les tâches entre quelques personnes pour pouvoir gérer facilement une branche en investissant un minimum de son temps.

 

 

Warner : Qu'est-ce qui vous a mise sur la voie de la conception de circuits imprimés, puisque vous n'aviez pas fait d'études en ingénierie ?

 

Webb : Durant mes études supérieures, j’étais spécialisée en art, et douée d'une excellente dextérité pour les travaux manuels ! (Il n'y avait pas grand-chose à savoir en électronique à l’époque). J’ai commencé dans le secteur de l’art publicitaire, mais je me disais que je n'aurais probablement pas envie de revenir travailler à plein temps après la naissance de mon premier enfant et de me contenter des six petites semaines de congé maternité, ce qui était la norme de l’époque. Cependant, je voulais continuer à gagner un peu d’argent. Une de mes amies était conceptrice de circuits imprimés et travaillait chez elle. Elle avait besoin d’aide, et m'a donc proposé de m’apprendre à concevoir des circuits imprimés. J’ai appris avec elle, et j'ai travaillé pour elle pendant deux ans, avant de me décider à créer ma propre entreprise et mon bureau d’études. J’avais une chambre vide dans laquelle j'ai installé deux tables lumineuses géantes, et j’ai travaillé chez moi pendant 12 ans. A cette époque, toute la conception des circuits imprimés se faisait à la main, mais tout le monde commençait à utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO). Un de mes clients m'a alors proposé de m’acheter un ordinateur et un logiciel si j’acceptais de concevoir les circuits imprimés de son entreprise. C’était à la fin des années 80, et l’outil que j’utilisais était P-Cad. J’ai travaillé de longues heures, souvent jour et nuit pour respecter les calendriers et les délais.

 

 

Warner : Quels sont selon vous les plus gros obstacles que doivent surmonter les concepteurs d'aujourd'hui ?

 

Webb :Ce n'est pas toujours facile de faire le tri dans les informations. Beaucoup de sources sont contradictoires : les fiches techniques, les normes de conception, les ingénieurs, les livres et articles... tous ne disent pas toujours exactement la même chose. C’est dans ces cas-là que je me tourne vers un livre ou un cours en lequel j’ai confiance, et, bien sûr, j’en discute avec un ingénieur. Souvent, la seule façon de savoir si l’information est adaptée à votre conception est d’analyser tout cela et d’appliquer ce qui semble être le plus juste en fonction de votre situation. Testez ensuite le circuit imprimé pour vérifier les résultats.

 

 

Warner : Quel conseil donneriez-vous aux ingénieurs et concepteurs de circuits imprimés qui débutent ?

 

Webb : je leur dirais d’apprendre et d’étudier un maximum. De lire des livres et de participer à tous les cours possibles, et de ne pas hésiter à poser des questions en cours (si vous n'avez pas bien compris quelque chose, vous ne serez pas le ou la seu(e) !) Même les ingénieurs électriciens n'apprennent pas à l'université comment un signal se comportera à l’intérieur d’un circuit imprimé. Essayez aussi de vous trouver un ou plusieurs tuteurs. De nombreux concepteurs seront bientôt à la retraite, et ils seront ravis de transmettre leurs vastes connaissances. Les formateurs responsables de ces cours se feront également un plaisir de vous aider et vous orienteront parfois dans de nouvelles directions. Si possible, faites venir des formateurs dans votre entreprise afin qu'ils s'adressent également à l'ensemble de votre service. J’ai été du côté du formateur comme de celui des apprenants, et c’est toujours une belle expérience car on a tendance à mettre tout le monde au même niveau ! Et, bien sûr, favorisez le réseau !

 

 

Susy Webb, conceptrice de circuits imprimés expérimentée chez Fairfield Nodal

 

 

Il y a les groupes en ligne de l'IPC et des logiciels, les forums des fabricants et bien d'autres ressources en ligne. Il existe de nombreuses ressources d’aide. Il est également important de s’impliquer dans des groupes régionaux ou nationaux pour participer aux décisions quant aux informations devant être publiées dans ces ressources. Rien de tout cela n'est facile, mais les avantages sont d'une valeur inestimable, notamment les compétences professionnelles et le salaire que ce travail acharné et toutes ces connaissances acquises peuvent vous offrir. Chaque fois que j'ai trouvé un emploi dans ce secteur, c'était grâce à mon réseau de connaissances !

 

 

Warner : Et quand vous de concevez pas des circuits imprimés, qu'aimez-vous faire, pour le loisir ?

 

Webb : Je consacre beaucoup de temps à préparer des présentations et des cours. J’aime énormément ce travail, et cela me permet en même temps d'en apprendre moi-même davantage par le biais de mes recherches. Cela m'a également conduite auprès d'entreprises individuelles et à des conférences aux États-Unis, au Canada, au Mexique et en Australie.

J’aime voyager. Je me suis fait une liste de personnes, de lieux et de choses que j'aimerais voir, et j'essaie de m'y tenir.

J’aime faire des recherches généalogiques sur ma famille et ce loisir est d'une certaine façon liée à mes voyages.

J’aime aussi lire pour le plaisir, me rendre à des concerts et bien sûr rendre visite à ma famille et mes amis.

 

 

Warner : Merci Susy d'avoir pris le temps de partager avec nous votre histoire, vos idées et vos conseils.

 

Webb : Le plaisir est pour moi, Judy, je suis toujours ravie de partager mon expérience et d'aider mes collègues concepteurs !

 

 

 

About the Author

Judy Warner

Judy Warner has held a unique variety of roles in the electronics industry since 1984. She has a deep background in PCB Manufacturing, RF and Microwave PCBs and Contract Manufacturing with a focus on Mil/Aero applications in technical sales and marketing. She has been a blogger, writer, contributor and journalist for several industry publications such as Microwave Journal, The PCB Magazine, The PCB Design Magazine, PDCF&A and IEEE Microwave Magazine and is an active member of multiple IPC Designers Council chapters. In March 2017, Warner became the Director of Community Engagement for Altium and was immediately tasked with the launch of Altium’s monthly On Track Newsletter. She was also instrumental in launching AltiumLive 2017: Annual PCB Design Summit in San Diego and Munich, a newly founded annual Altium User Conference. Her passion is providing resources, supporting and advocating for PCB Designers around the world and acting as brand ambassador for Altium.

Follow on Twitter Follow on Linkedin Visit Website More Content by Judy Warner
Previous Article
Logiciels de conception de circuits imprimés à la Maker Faire Open Source Hardware Summit
Logiciels de conception de circuits imprimés à la Maker Faire Open Source Hardware Summit

Nous offrons nos logiciels de conception de circuits imprimés à la Maker Faire !

Next Article
Découvrez comment la conception innovante de circuits imprimés permet aux objets connectés, à l’Internet des Objets de réduire le gaspillage
Découvrez comment la conception innovante de circuits imprimés permet aux objets connectés, à l’Internet des Objets de réduire le gaspillage

Les conceptions novatrices de circuits imprimés ont permis aux objets de l’Internet des Objets d’améliorer ...

Commencez l’évaluation gratuite de Altium Designer. +1-800-544-4186

Faire un essai